Découvrir INCARVILLE

la Source d'eau Chaude

La Source d'eau chaude.

Température : 28 ° C

Composition : Ammoniaque et Gaz carbonique

 

 

 

La Fresque dessinée autour de la Source d'eau chaude redonne au lieu de la couleur et de la lumiére à la source. merci aux dessinateurs RAPHAEL et MEDDY .

 

Incarville : Année 1930

Un vent de modernisme souffla sur la commune dés 1930 et l’église la première ne put y échapper et c’est en la personne de l’abbé Gilbert Delamare , curé de la paroisse de 1929 jusqu’ à sa mort en 1948 qui l’incarna.
Ce personnage , doté d’une très forte personnalité étant radiesthésiste à ses heures , se mit en tête de trouver du pétrole sur la commune d’incarville.
Aidé d’un de ces confrères l’abbé Bouly , passionné aussi de radiesthésie , arriva dans Incarville avec son pendule et confirma les pressentiments de l’abbé Delamare  qu’il devait bien y avoir du pétrole . Suite à cela , l’affaire fut ébruitée et arriva aux oreilles du conseiller Général du canton de Beaumont le Roger , Georges de Boisgelin , qui acheta le terrain sur lequel le sous sol devait révéler ce fameux trésor d’or noir.
L’abbé Delamare ayant détecté l’endroit le plus propice pour creuser , Monsieur de Boisgelin finança l’opération.

Construction du derrick.

L’on fit même venir des Alsaciens qui installèrent un derrick en bois
d’une hauteur de 20 mètres .
L  équipe d’ouvriers est encore là pour immortaliser ce moment.
Donc dans ce derrick , on commença le forage le 10 mars 1931 avec un
trépan actionné par une machine à vapeur .

Arrivés à une profondeur d’environ 300 mètres , un bruit sourd suivi
d’un grondement impressionnant , soudain , jaillit un immense
geyser mais hélas la couleur n’était pas celle du pétrole
mais ce n’était que de l’eau  ! Déçu , l’abbé , mais opiniâtre resta
toujours sur son idée que persuadé que du pétrole devait en jaillir.
Aussi, on décida de continuer le forage pour descendre plus profond .
Pour cela , les trépans furent remplacés par de grosses couronnes
et arrivé  à 904 m, ce fut alors un énorme geyser d’eau chaude à 28 °C
qui jaillit des entrailles de la terre mais toujours point de pétrole .
  L ‘opération devenant de plus en plus coûteuse , Monsieur de Boisgelin
décida d’ en arrêter les travaux de perçage.

La rumeur  dit aussi qu’une société pétrolière devant l’insistance

à persévérer , aurait indemnisé Monsieur de Boisgelin pour qu’il
interrompe le forage sur le point d’aboutir . la réalité est toute autre .
Car les travaux avaient permis d’atteindre la nappe phréatique
formée par l’infiltration des eaux coincées entre deux couches
imperméables . On se trouvait en présence d’un puits artésien,

cette eau réchauffée par contact géothermique provient des zones
limites du bassin parisien et jaillit avec le principe des vases communiquants .
Dans la région , cette résurgence est connue comme la source d’eau chaude d’Incarville (28 ° C ) et  de plus de par sa réputation et sa composition en ammoniaque et en gaz carbonique , elle est connue pour avoir des propriétés dermatologiques et plus particulièrement pour soigner l’eczéma et les maladies de peau .il fut même envisagé de créer un établissement thermal . maintenant , un canal a été creusé pour qu’elle puisse s’ évacuer vers l’eure qui coule toute proche et c’est avec un débit de 60 à à 80 m3 à l’heure qu'elle s’écoule vers la rivière .
Pendant plusieurs générations , elle a servie de piscine chauffée géante  à de nombreux Incarvillais  jusqu ‘à ce qu’en 1978 , la commune  rachète le terrain auprès des héritiers de monsieur de Boisgelin . plusieurs études furent lancées pour essayer de récupérer cette chaleur pour chauffer les bâtiments communaux tout proches bâtis depuis prés de cette source mais furent abandonnés pour des raisons économiques .
A partir de 1995 , elle fut utilisée pour une entreprise d’élevage de poissons exotiques qui leur permettait d’avoir de belles couleurs mais cette expérience fut de courte durée . On retrouve encore des poissons le long du canal d’écoulement dans l’eure .
Maintenant cette source a été condamnée et une buse  permet de canaliser le flux continu vers la rivière eure toute proche .. C’ est un lieu de curiosité et de promenade pour tous les incarvillais et les touristes .